Crise sanitaire : Orange, acteur solide et mobilisé


Un trafic voix sur mobile qui explose (x3), du télétravail multiplié par 10, la visio-conférence multiplié par 2 et du trafic internet sur le réseau fixe qui a augmenté entre 20 à 30 % notamment en soirée… cette crise sanitaire nous fait vivre une situation sans précédent qui nous touche tous dans nos vies. Des vies chamboulées, des activités repensées… plus rien ne fonctionne comme avant et les réseaux sont devenus absolument essentiels pour le bon fonctionnement de notre pays.

Pendant le confinement, Orange n’a jamais cessé son activité essentielle: près de 10 000 salariés ont été mobilisés en front, pour maintenir une connectivité nécessaire à l’ensemble des français.  Ainsi, en France, du 16 mars au 26 avril 2020 :

  • 1 032 908 interventions ont été réalisées, dont 326 623 pour du Service Après-Vente client cuivre et Fibre et 177 562 pour de la maintenance en réseau.
  • 236 125 d’accès au réseau cuivre et 66 016 raccordements Fibre ont été produits.

Dans cette période de confinement, le domaine de l’intervention a ainsi assuré 60% d’activités (comparaison sur une période de référence 3/03 au 15/03).

Les réseaux d’Orange ont été conçus et dimensionnés pour absorber des flux considérables. Nous sommes habitués à gérer des évènements à très forte audience et partout dans le monde, en Europe, en Afrique, nos réseaux tiennent le choc de cette crise sans précédent. C’est une immense fierté pour nous tous. C’est surtout le fruit d’une mobilisation exceptionnelle de l’entreprise et des salariés.

Les impacts Covid-19 sont en train d’être estimés sur nos déploiements car, comme pour la Fibre, c’est toute la filière de déploiement qui a été à l’arrêt durant la période.

Notre priorité reste d’apporter la connectivité à tous les français sur l’ensemble du territoire.

Et que ce soit dans le cadre de nos engagement New Deal Mobile ou pour nos propres plans de déploiement nous nous employons à retrouver notre niveau de production d’avant crise en passant en priorité la santé de nos salariés qui, tout le long de la crise, ont été mobilisés sur le terrain.